Aujourd'hui St Pascal

 

Depuis quelques mois, je parcoure les blogs.

Ce monde de la blogosphère m'impressionne, me questionne et m'inspire à la fois.

- Il m'impressionne ce microcosme . . .

Par la quantité de blogs sur la toile, la variété de leurs contenus, par tant d'imagination que l'on est en droit de se demander si tout n'est pas fait et si tout n'est pas déjà dit. Il m'impressionne par tant de volonté de bien faire, tant de fidélité de la part de certains. Ai-je ma place dans ce microcosme virtuel pour apporter ma pierre à l'édifice ? Ce monde m'impressionne par les rencontres et amitiés qui se créent.

Un de mes plaisirs

- Il me questionne ce monde de partage . . .

Suis-je crédule en constatant que certains blogs s'éveillent de plus en plus rarement ou uniquement pour mettre en avant un profit quelconque ? Quelle est la différence entre un site internet rémunérateur et un blog dédié au profit ? Il me questionne, combien de mois, d'années dureront mes moments d'échanges ? Tant vont vers d'autres formes de partage qui me sont encore inconnus. Le modernisme, qui avance un peu trop rapidement, me laisse parfois dubitative.

f73d3f3eb47aa1368b160c4a51f5a2a7

- Il m'inspire cet univers . . .

Par de bons mots, de belles photos, de jolies couleurs, de l'élégance, des idées, de l'humour, de la sensibilité. Il m'a tant inspiré et j'ai tant de plaisir à écrire que je me suis lancée ! Bébé blog est né non sans mal par manque d'aptitude en ce domaine (Le temps vient à bout de tout, il est la patience en action "Reine Malouin").

1adca7fb4734021730f3ab06f7c57254

Quelques uns de ces blogs sont enregistrés dans mes favoris et dans mes liens. Ils me font rêver, sourire, réfléchir, reproduire. Mes premieres découvertes,   Goumy et  Gwladys, que je remercie, m'ont donné le goût de l'échange parmi vous.  

Qu'il est difficile de se faire connaître, d'obtenir des commentaires et des abonnés ! Mais quelle joie de recevoir un mot d'encouragement et de partage !

A ce jour, je m'amuse et ne regrette rien . . .   

Restez en éveil, je reviens rapidement . . .